Journal du confinement

Confinement, jour 12.

Demain est un autre jour

Ce matin, j’ai lu “Pensée à tous ces gens qui ont promis tant de choses à leur conjoint quand ils auraient le temps”. J’ai ri. Puis je me suis rappelée toutes ces choses que je repousse éternellement, et que je n’ai toujours pas faites depuis deux semaines. Plus que jamais, pour les confinés sujets à la procrastination, cette réalité devient pesante. Et oui, chaque tâche plus pressante est une excuse. Mais maintenant que l’urgence devient rare, nous devons nous confronter à cette évidence : nous n’avons simplement pas envie de le faire !

La procrastination vient du latin “pro” (en avant) et “crastinus” (au lendemain), donc repousser au lendemain. Des centaines d’articles et de vidéos sur la toile nous donnent des méthodes, des conseils ou autres luttes quotidiennes contre ce fléau. Car non, nous ne sommes pas les seuls ! Il existe de nombreuses méthodes pour éviter de remettre au lendemain, mais ce qu’il faut comprendre, c’est la cause de ce fléau. Pourquoi n’avons nous pas envie de réaliser ces tâches ? Quels sont les freins ? Tout simplement le stress ou le manque de visibilité. Cette action nous paraît trop compliquée, trop longue, ou nous ne savons pas par où commencer.

Par exemple, lorsque l’on doit ranger son garage. On y a entassé des affaires inutiles, qui nous serviront peut-être un jour, ou que l’on redécouvre et sur lesquelles on s’attarde, et cela nous dévie de notre objectif final. Parmis tous les conseils que j’ai pu trouver sur internet, la plus pertinente, à mon sens, est la décomposition. Nous avons un objectif : ranger le garage. Pourquoi repoussons nous éternellement cette tâche : cet objectif est trop vague, trop long à réaliser, nous ne savons pas comment commencer ni ce que nous devons jeter ou garder. Décomposer cette action par paliers et définir des objectifs intermédiaires, nous permettra d’atteindre une satisfaction à chaque fois, comme une petite victoire personnelle. Dans mon exemple, telle ou telle armoire, l’établi, les outils de jardinage ou les pièces automobiles peuvent devenir un but quotidien. Cela peut paraître évident pour certains, mais une piqûre de rappel ne fait pas de mal ! Et toi, quel procrastinateur es-tu ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s