Journal du confinement

Confinement, jour 4.

Les souris dansent

Aujourd’hui, le printemps est enfin là. La végétation bourgeonne et les oiseaux chantent.  Le confinement a stoppé une grande partie des activités humaines. Les voitures sont au garage, les usines à l’arrêt, et les chaussures de randonnées au placard. Mais pendant ce temps là, l’humanité laisse à la Terre l’opportunité de respirer un instant. Nous ne pouvons pas le constater de nos propres yeux, mais seulement le deviner. 

En regardant dehors, j’imagine le changement. Le nuage de pollution permanent au dessus de notre civilisation doit s’estomper peu à peu et les animaux retrouvent probablement leur tranquillité. N’est ce pas la nature que l’on a d’abord confinée ? En bétonnant la Terre, la nature se trouve cantonnée aux bords de nos jardins grillagés et de nos parkings goudronnés. Les réserves naturelles ne confinent-elles pas la nature à un espace restreint, tel que nous le vivons actuellement dans nos maisons ?

Je me souviens d’un jour où je me promenais au bord d’un lac. J’ai par mégarde effrayé une gigantesque colonie d’oiseaux. En m’entendant, les volatiles se sont envolés par milliers, et leurs cris apeurés ont fait trembler le sol. C’est à cet instant là que j’ai réalisé l’impact de nos intrusions sur la faune sauvage.

Est-il possible que dans quelques semaines, nous apercevions les biches au pied de nos immeubles ou les oiseaux coloniser nos parcs ? Quelle idée fantastique !

Sur les réseaux sociaux, les témoignages se multiplient dans ce sens, surtout depuis l’Italie ou la Chine, confinés depuis plus longtemps. L’eau de Venise retrouverait ses poissons, l’air deviendrait plus respirable, et l’on entendrait chanter les oiseaux.

J’espère que cette parenthèse dans l’activité humaine permettra à la terre de respirer un instant. Certains voient dans cette crise sanitaire un appel à l’aide de la planète. Est-ce possible ? Qu’en penses-tu ?

1 réflexion au sujet de “Confinement, jour 4.”

  1. On débloque des milliards d’euro ou de dollars pour sauver l’économie alors qu’il n’y avait soit disant pas d’argent pour sauver la planète… J’espère aussi qu’on en tirera des leçons mais malheureusement j’en doute!! ESPOIR

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s